Analyse Elémentaire et Métabolisme des métaux (ÆM2)

Logo AEM2L’unité de Biochimie spécialisée (UF 3142) du laboratoire de Biochimie de Pontchaillou et l’équipe Contrôle du Métabolisme du Fer et Maladies Associées au Fer (U1241) sont à l’origine de la création de la plateforme « Analyse Elémentaire et Métabolisme des métaux (ÆM2) ». ÆM2 a pour objet le dosage des métaux et des éléments traces dans le cadre des pathologies métaboliques, nutritionnelles et toxicologiques et des activités de recherche sur le métabolisme des métaux.

Site web

La plateforme est constitué d’un spectromètre de masse à couplage inductif (ICP-MS : Inductively Coupled Plasma Mass Spectrometry), d’un système de chromatographie en phase liquide haute performance (équipements financés par le CPER, FEDER, centre de transfert 2007-2014), d’un spectrophotomètre d’absorption atomique, d’appareils de préparation d’échantillons (système de digestion d’échantillons, micro-ondes pour la minéralisation de tout type de matrice, un système de production d’eau ultra pure). Les conditions environnementales de l’équipement sont optimales puisque l’ICP-MS est installée dans une pièce en surpression dont l’atmosphère est contrôlée et dépoussiérée afin de minimiser l’introduction de particules contaminantes.

Contacts : Dr Olivier Loréal (INSERM U1241)Dr Martine Ropert (Biochimie Spécialisée)

» plus d'infos ...


L’ICP-MS est une technique pour les analyses de composés inorganiques. Elle est basée sur le couplage d’une torche à plasma générant des ions et d’un spectromètre de masse quadripolaire qui sépare ces ions selon leur masse. Cette technologie est devenue incontournable pour l’analyse simultanée des éléments traces et « ultra-traces » et pour la détermination des rapports isotopiques dans les matrices biologiques les plus variées : plasma, urine, sang total, cellules, tissus. Cet appareil permet d’analyser, en quelques minutes, 20 à 30 éléments différents avec une très grande sensibilité et des limites de détection extrêmement faibles. La détermination des éléments inorganiques et métaux par ICP-MS est incluse dans l’accréditation COFRAC (référentiel 15189) obtenue par le Pôle de Biologie le 1er octobre 2014 (N * 8-3328).
Sous réserve d’une étape pré-analytique contrôlée respectant une procédure qui évite toute contamination environnementale, les applications en biologie médicale sont nombreuses :

  • Mesure des éléments traces et des métaux dans le cadre d’un bilan nutritionnel ou diagnostique (cuivre, zinc, sélénium, fer), d’un suivi de traitement (platine, lithium, aluminium, fluor) ou d’une enquête toxicologique (plomb, cadmium, chrome, cobalt, mercure, nickel, arsenic, …).
  • Mesure multi – élémentaire en une seule étape dans les milieux biologiques (méthodes de criblage lors d’expositions professionnelles ou environnementales, de syndromes cliniques d’étiologie imprécise…)
  • Mesure des isotopes stables naturels (rapports isotopiques), dans les milieux biologiques
  • Analyses de spéciation grâce au couplage à un système de chromatographie en phase liquide haute performance.

Positionnée au sein du laboratoire de biochimie, la plateforme ÆM2 est associée aux projets du GIS Nutrition Alimentation Métabolisme et au Cancéropôle Grand-Ouest. Elle a pour ambition de constituer une plateforme de référence pour les soins, l’enseignement et la recherche dans le domaine en pleine expansion des pathologies métaboliques, nutritionnelles et toxicologiques environnementales.

» moins d'infos ...

Les commentaires sont clos.