Accueil

Le comportement alimentaire a un impact direct sur le bien-être et la santé, ainsi que sur des maladies associées à des désordres nutritionnels, notamment les maladies inflammatoires, les maladies chroniques du foie et de l’appareil digestif, et les cancers. En outre, les troubles alimentaires, en particulier la consommation excessive d’aliments ou d’alcool, le syndrome métabolique associé à l’obésité et les surcharges en fer sont directement responsables d’un nombre important de maladies chroniques, ou contribuent à leur morbidité. Les xénobiotiques, contaminants environnementaux et produits chimiques présents dans l’alimentation et médicaments, sont d’autres facteurs de risque des maladies aiguës et chroniques du foie et de l’intestin.

L’objectif de l’unité « Nutrition, Métabolismes et Cancer » est d’étudier comment les déterminants alimentaires, comportementaux, environnementaux et métaboliques ont un impact sur la santé et les maladies chroniques de différents organes cibles tels que le foie, le système digestif et le cerveau. Le projet soutient une recherche translationnelle et clinique forte pour accélérer le transfert des avancées de la recherche cognitive pour le bénéfice des individus et des malades. L’unité réunit des experts en sciences sociales et comportementales, neurosciences, nutrition, hépatologie, gastroentérologie, cancérologie, physiologie, métabolisme, toxicologie, microbiologie, biologie moléculaire et cellulaire, et génomique.

 

Les commentaires sont clos.